Définitions utiles

1 – Le diabète: qu’est ce que c’est ?

Il s’agit d’une maladie chronique caractérisée par une élévation permanente de la glycémie, c’est à dire du taux de sucre dans le sang. Normalement, la glycémie à jeûn est comprise entre 0,70 et 1,09 gramme de glucose par litre de sang (g/l); après un repas, la glycémie ne s’élève pas au delà de 1,40 g/l.

La glycémie peut être élevée longtemps sans provoquer de symptômes particuliers. Il n’y a pas de « petit diabète » car les conséquences sur les vaisseaux sanguins sont les mêmes. L’hyperglycémie est néfaste pour la paroi des artères.

Le diagnostic de diabète sucré peut être porté dans les deux circonstances suivantes :

o Il existe des signes cliniques évocateurs (soif intense, urines abondantes, amaigrissement sans perte d’appétit) et la glycémie réalisée à n’importe quel moment de la journée est supérieure ou égale à 2 g/l.

o La glycémie à jeun est supérieure ou égale à 1,26 g/l à 2 reprises.

2 – Plusieurs types de diabètes

Le même mot regroupe en fait plusieurs maladies, différentes dans leurs causes mais identiques en ce qui concerne leurs complications potentielles. On distingue ainsi:

le diabète de type 1 est une maladie provoquée par l’absence de production d’insuline par le pancréas. Ce diabète est dû à un dérèglement du système immunitaire. Il débute le plus souvent chez des gens jeunes avant 20 ans, parfois dès la petite enfance; il est définitif.

le diabète de type 2 est caractérisé par une résistance de l’organisme à l’action de cette insuline (insulino-résistance) et par une diminution de la quantité d’insuline produite par le pancréas. Ce diabète apparait en général après 40 ans chez des sujets le plus souvent obèses ou en surcharge pondérale. C’est la forme de diabète de loin la plus fréquente (plus de 3 millions en France). Ce diabète est aussi définitif.

les diabètes secondaires à une destruction partielle ou complète de la glande pancréatique (chirurgie, pancréatite) ou à la prise de certains médicaments. Le traitement des diabètes secondaires est semblable à celui des diabètes de type 1 ou 2.

le diabète gestationnel apparait chez certaines femmes surtout vers le 6° mois de la grossesse; Il est dû à une diminution des effets de l’insuline chez certaines femmes. Il disparait après l’accouchement. Les complications de ce diabète concernent aussi bien la mère que l’enfant. Il peut perturber l’accouchement. Les critères diagnostiques du diabète gestationnel sont différents des critères exigés pour porter le diagnostic de diabète de type 1, 2 ou secondaire

3 – Le glucose: qu’est ce que c’est ?

C’est la forme chimique la plus simple des sucres alimentaires. Il circule dans le sang et atteint tous nos organes (muscles, reins, cerveau, foie, etc.…). Il apporte l’énergie nécessaire à leur bon fonctionnement. Pour cela, il dit pénétrer à l’intérieur des cellules : c’est là qu’intervient l’insuline.

4 – L’insuline : qu’est ce que c’est ?

L’insuline est une hormone secrétée par le pancréas et, plus précisément, les cellules bêta des îlots de Langerhans. Elle se fixe sur les cellules des différents organes utilisateurs de glucose et permet au glucose de pénétrer dans les cellules. C’est cette entrée du glucose dans la cellule sous l’effet de l’insuline qui fait baisser la glycémie après les repas.

5 – La glycémie : qu’est ce que c’est ?

La glycémie correspond à la concentration (taux) de glucose dans le sang au moment du dosage. La valeur normale de la glycémie est d’environ 1 gramme par litre de sang (soit environ 5,5 mmol/l). La glycémie est le reflet d’un équilibre subtil entre le glucose consommé et le glucose admis à l’intérieur des cellules.

Si on manque d’insuline ou si celle-ci se fixe mal sur les cellules, la glycémie augmente car le glucose pénètre moins bien dans les cellules.

Laisser un commentaire